Divers

CHASSEUR DE MALHEUR

Combien d’accidents de chasse avant que les pouvoirs publics réagissent ?

Une balle traverse la vitre d’un autocar qui transporte de jeunes footballeurs sur l’A71, dans le Puy de Dôme. Le responsable : un braconnier de 19 ans traquant la palombe. Face à l’indifférence quasiment complice des pouvoirs publics, l’ASPAS demande une refonte totale de la chasse.

Que serait-il arrivé si la balle avait atteint un des enfants, ou le chauffeur du bus lancé à 110 km/h sur l’autoroute ? Par miracle, seul un des entraîneurs a été blessé au bras.

L’auteur de ce coup de feu « accidentel » est en fait un jeune chasseur de 19 ans venu braconner la palombe à proximité de l’autoroute A71. Chasse en temps prohibé, tir en direction de la voie publique, mise en danger d’autrui, difficile de considérer cet incident comme une simple imprudence… L’ASPAS porte plainte. Une fois de plus…

Des chasseurs qui se tuent ou se blessent entre eux, mais également des promeneurs, ramasseurs de champignons ou automobilistes victimes d’un loisir pas comme les autres… Au nom des traditions ou d’une prétendue gestion de la faune sauvage, la saison de la chasse fait chaque année de trop nombreuses victimes. Les chasseurs prennent possession de la nature et cela au détriment de tous les autres usagers, comme au détriment des équilibres naturels.

Au-delà de la campagne qu’elle mène pour l’indispensable arrêt de la chasse le dimanche, l’Association pour la Protection des Animaux Sauvages alerte les pouvoirs publics sur la dangerosité pour les citoyens de l’archaïque organisation de la chasse française. Les actes de braconnage et de chasse hors période sont très peu réprimés, voire pas du tout. De nombreuses plaintes de l’ASPAS pour chasse en temps prohibé ont été classées sans suite ou considérées comme irrecevables par les tribunaux.

Combien faudra-t-il de morts et de blessés pour qu’enfin la France s’aligne sur ce qui se fait dans les autres pays européens ? L’exception cynégétique française doit prendre fin (plus grand nombre de chasseurs, plus longue liste d’espèces gibiers, plus grand nombre de jour de chasse par an, chasse tous les jours de la semaine, etc.)

Alors que le gouvernement organise en ce moment même une « table ronde » sur la chasse, l’ASPAS demande une refonte totale de la chasse française, pour qu’enfin cette activité soit cohérente avec les réalités biologiques (dates de chasse, liste d’espèces gibiers, modes de chasse…) les réalités sociologiques (partage de l’espace et du temps afin que les 1,2 millions de chasseurs n’imposent plus leur loi et leur brutalité aux 59 millions de citoyens non chasseurs) et les réalités en terme de sécurité.

Source : ASPAS

UN TRAC A IMPRIMER ET A DISTRIBUER

http://www.protection-des-animaux.org/tract/tract-chasse.pdf
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s