Divers

une histoire écoeurante

je relais merci de signer la pétition

les enfants sont l’avenir, si on ne les éduque pas ils peuvent devenir de futur bourreaux…

Version imprimable Suggérer par mail
l’hsitoire de bambi, le cochon d’inde, négligé par une c… d’institutrice

Voici l’histoire qui a conduit à la création de ce site et à une demande de changement des règles concernant l’accueil des animaux au sein de l’Education Nationale.

« Notre petite fille était en moyenne section de l’école maternelle Jenner. Au sein de cette classe il y avait, dans une petite cage (63 cm de long) un cochon d’Inde (Cavia porcellus) nommé Bambi, de type péruvien Sheltie. Ce cochon d’Inde aurait intégré cette classe parce qu’une parent d’élève avait beaucoup insisté pour que la maîtresse le prenne. Ce parent d’élève n’en voulait plus car ses deux chiens ratiers lorgnaient après le cochon d’Inde. La maîtresse ignorait quel âge il avait. Elle organisait des roulements pour que Bambi passe de famille en famille pour un week-end ou pour les vacances. Nous avions inscrit notre famille pour prendre Bambi durant les vacances de la Toussaint 2007.

Durant ces vacances, nous avons découvert un animal terriblement négligé dans ses soins, dans son mode d’accueil et qui mangeait très peu. Sa fourrure présentait au niveau de l’arrière train un boule de la taille d’une balle de tennis composée de poils étroitement mêlés à de la litière, d’anciens excréments et imbibée d’urine. C’était visible à l’oeil nu et personne ne pouvait ignorer l’état de saleté dans lequel il était.

Etat de la fourrure de bambi avant toilette

Ses griffes étaient tellement longues qu’il ne pouvait plus poser ses pattes, qui en étaient déformées, ni effectuer sa toilette normalement.

Griffes de Bambi des pattes avant et arrière

Nous lui avons fait une première toilette pour enlever cet amas, ce fut très difficile et nous avons détecté des insectes dans sa fourrure.

Le difficile nettoyage de l’amas à l’arrière-train de Bambi

Nous avons également nettoyé à fond sa cage et son biberon qui était rempli de dépôts, pouvant entraîner des diarrhées pour le cochon d’Inde.

Biberon avant et pendant lavage

Inquiétés par son état,  nous avons décidé de le faire voir à un premier vétérinaire. Voici la première attestation qui fut faîte :

Je soussigné, certifie avoir examiné, ce jour, le cobaye gardé par Mr et Mme —.

Celui-ci présentait :

– des ongles trop longs et déformés.

– des dents trop longues pour permettre une bonne occlusion de la bouche.

– des masses de poils mêlés à des mothèmes fécales en zone péri anale.

L’ensemble de ces problèmes, dénote d’une insuffisance de soins réguliers.

Le vétérinaire lui coupa les griffes et les incisives, mais dans les jours qui suivirent Bambi ne mangeait toujours pas normalement.

Nous avons pris contact, via le net, avec des propriétaires et des passionnés de cochons d’Inde (le hasard à voulu que parmi ceux là se trouvait une journaliste animalière) qui nous donnèrent l’adresse d’un vétérinaire spécialisé dans les N.A.C. (nouveaux animaux de compagnie). Celui-ci avait le matériel requis pour bien examiner la mâchoire de Bambi.

Il anesthésia bambi, et ce dernier fit une crise cardiaque pendant l’anesthésie.  Par chance le vétérinaire réussit à le réanimer: cela prouve la solidité de Bambi car, après avoir résisté à être trimballé de famille en famille, ne pouvoir manger correctement et survivre à une crise cardiaque est remarquable…un vieil animal n’y aurait probablement pas survécu.

Bambi durant son anesthésie

Après avoir fait l’examen, voici quelles furent les conclusions du Vétérinaire :

Bambi présente un point inter molaire inférieur lui bloquant tous les mouvements linguaux ; en plus, il présente un abcès sur une molaire supérieur gauche. Toutes ces pathologies expliquent l’anorexie. Une rectification dentaire est pratiquée ainsi qu’un traitement antibiotiques et anti-inflammatoire et une nourriture adaptée. De plus, Bambi présente des poux.

Suite à son opération, Bambi dû être nourri à la pipette à raison de 5/7 prises par jour (et une de nuit).

En moyenne,il acceptait de 7 à 10 ml de compote ou de granulés en purée, chaque repas durait minimum une demi-heure. Une piqûre anti-douleur lui fut donnée pour qu’il ne souffre pas trop de la mâchoire.

Mais son état ne s’améliora pas, le lundi 05/11/07, il était dans un grand état de faiblesse. Il ne tenait même plus sa tête lorsqu’il était nourri.

Le soir, nous sommes retournés voir le vétérinaire. Il a fait une radio de son ventre ; hélas son transit avait cessé de fonctionner (tympanisme, autrement appelé météorisme).

L,e vétérinaire a indiqué que tous les traitements envisageables feraient beaucoup souffrir Bambi pour un résultat plus qu’incertain, et qu’il vallait mieux envisager l’euthanasie. Notre famille, livrée à elle-même face à cette douloureuse décision, a accepté cette solution pour que les souffrances de Bambi cessent enfin. Voici le compte rendu du vétérinaire.

Le 05/11/07, Bambi est représenté à la clinique en décubitus latéral abandonné. Une radio est pratiquée montrant une masse de 2 cm de diamètre intra abdominale, des signes d’iléus et un fort tympanisme. Bambi est euthanasié ce jour.

Suite à cette histoire, et face au refus de la maitresse d’endosser ses responsabilités, nous avons contacté l’inspection académique. Nous avons demandé à retirer notre fille de cette classe, car même si n’avons jamais dénié les qualités professionnelles de cette institutrice, nous ne pouvions plus accorder notre confiance à une personne qui traite un animal de cette façon.

Nous avons reçu le soutien de journaliste animalière, ci-dessus citées, qui a témoigné d’un point de vue personnel et uniquement à l’académie (et n’a écrit aucun article dans la presse publique).

L’inspectrice de la circonscription avait donné son accord pour le changement de classe et nous l’avions accepté. Mais devant l’attitude belliqueuse de certains parents d’élèves nous avons craint des représailles sur notre petite fille et nous avons décidé que le mieux était de définitivement quitter cette école. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s